Consommation. Les ventes de sucreries sont au beau fixe. Notamment grâce aux adultes !

 

À l’heure de la pause déjeuner hier, Audrey, 38 ans, s’engouffre dans la boutique de bonbons en vrac Glup’s des Champs-Elysées, à Paris, pour y faire le plein d’oursons en guimauve et de Dragibus multicolores. « Faut pas le dire à mes enfants, ils n’y ont pas droit, c’est mauvais pour leurs dents ! Mais pour mes collègues de travail et moi, c’est bon pour le moral, ça apporte de la légèreté, ça aide à prendre du recul », décrit cette chef de projet dans une banque.

 

Elle n’est pas la seule maman à raffoler de sucreries qui donnent du boulot aux dentistes. Dans l’Hexagone, la moitié des dévoreurs de bouteilles de coca gélifiées, sucettes, chewing-gums et nougats sont des adultes. Notre marché des bonbecs fait plus que résister à la crise, il est en hausse de près de 2 % au premier semestre 2016 selon les chiffres dévoilés hier par le Syndicat national de la confiserie. En moyenne, chaque Français en avale 3,5 kg par an, ce qui place notre pays à une 9e position très raisonnable en Europe, loin derrière les Suédois (7,8 kg) et les Danois (6,6 kg).

 

Lire la suite en ligne : http://www.leparisien.fr/societe/les-bonbons-ont-tout-bon-14-09-2016-6118139.php