Régulier ? Équilibré ? Pris à table en famille ou bien dans les transports ? À quoi ressemble aujourd’hui le petit-déjeuner des Français ? L’édition 2013 de l’enquête CCAF (« Comportements et Consommations Alimentaires en France ») du Crédoc, résumée dans un article paru dans Nutrients, offre un éclairage complet sur la question. À l’origine des données recueillies : 426 enfants, 250 adolescents et 1 045 adultes, représentatifs de la population française, ont rempli un journal alimentaire pendant 7 jours en y déclarant toutes leurs consommations alimentaires.

 

Un repas bien ancré dans les foyers

Premier constat : plus de 9 Français sur 10 (toutes classes d’âge confondues) prennent régulièrement un petit-déjeuner (c’est-à-dire au moins 5 fois par semaine). Ce sont les adolescents qui se révèlent les moins réguliers puisque 17 % d’entre eux sautent régulièrement ce repas. Quand il a lieu, le petit-déjeuner est très majoritairement consommé à la maison (dans 93 % des cas). Cependant, un adulte sur deux et un enfant sur quatre consomment leur petit déjeuner seuls ; ce qui peut être mis en relation avec la proportion moyenne de Français prenant leur petit-déjeuner devant un écran : 30 %.

 

Un vecteur d’énergie mais surtout de nutriments

Parfois mise en avant et parfois décriée, la composition nutritionnelle du petit-déjeuner fait souvent parler d’elle. Que nous apprend l’enquête CCAF à son sujet ? Le petit-déjeuner représente environ 18 % nos apports énergétiques quotidiens. Il apporte environ un quart des glucides totaux et un tiers des glucides simples (ou sucres totaux) consommés chaque jour. À noter toutefois : la contribution du petit déjeuner aux apports en micronutriments d’intérêt se révèle souvent supérieure à sa contribution énergétique, chez les enfants, les adolescents et les adultes. Ainsi, par exemple, il représente plus de 30 % des apports en calcium chez les enfants et adolescents pour moins de 25 % de leurs apports énergétiques. Au-delà de l’exemple du calcium, cela se révèle vérifié pour de nombreuses vitamines (vitamines B et C) et minéraux (fer, iode, manganèse, phosphore potassium, magnésium…).

 

Une occasion d’améliorer la qualité de son alimentation

Enfin, côté aliments, les consommations de lait et produits laitiers frais, de pain, biscottes et céréales – en particulier complets – et de fruits à l’occasion du petit-déjeuner étaient associées à des scores de qualité nutritionnelle globale du régime plus élevés. Des pistes d’aliments à privilégier pour améliorer son alimentation dès le début de la journée.

 

À retenir :

  • Consommé régulièrement par plus de 9 Français sur 10, le petit-déjeuner se révèle toujours bien ancré dans les rythmes alimentaires.
  • Toutes classes d’âge confondues, il contribue à 18 % des apports énergétiques quotidiens. Il apporte un quart des glucides totaux et un tiers des sucres consommés chaque jour. Il constitue aussi une source importante de nombreux minéraux et vitamines.
  • Certains aliments consommés à l’occasion du petit-déjeuner comme les produits laitiers, les produits céréaliers complets et les fruits sont associés à une qualité nutritionnelle élevée du régime alimentaire.

 

Source : Breakfast Consumption in French Children, Adolescents, and Adults: A Nationally Representative Cross-Sectional Survey Examined in the Context of the International Breakfast Research Initiative. Bellisle F, Hébel P, Salmon-Legagneur A, Vieux F. Nutrients. 2018 Aug 9;10(8).

Auteur : Bellisle F

Documents supports :
Brèves nutrition octobre 2018