La formule du Levothyrox, prescrit dans les troubles de la thyroïde a été récemment modifiée. En effet, l’excipient qui était du lactose a été remplacé par le mannitol.

 

Qu’est-ce que le mannitol ?

Le mannitol (C6H14O6) est un polyol (appelé aussi « sucre-alcool »), comme le xylitol ou le sorbitol. On l’utilise comme édulcorant, agent de cohésion et excipient.

Son pouvoir sucrant est de 0,7 fois celui du sucre. Il est souvent utilisé dans les friandises et les chewing-gums pour la sensation d’haleine fraîche qu’il procure.

Il est présent dans la liste des ingrédients sous la formule E421.

Dans le domaine médical, le mannitol est utilisé en tant que principe actif (à dose pharmacologique) ou en excipient. Les solutés de mannitol sont utilisés pour réduire la pression intracrânienne et pour traiter les patients qui souffrent d’insuffisance rénale.

 

Historique :

Le mannitol est naturellement présent dans les exsudats de certains arbres, comme l’olivier, mais aussi dans les champignons, les algues, les fraises et le céleri. Le mannitol a été identifié en 1806, et d’abord extrait à partir de ces plantes. Cependant, comme les taux de mannitol de ces plantes sont relativement faibles, le mannitol est maintenant fabriqué par l’industrie par hydrogénation de sirops de glucose ou fructose. Du sorbitol est aussi produit lors de cette réaction, et doit être séparé du mannitol.

Obtention :

  • Le glucose issu de l’hydrolyse de l’amidon est purifié puis épimérisé en mannose ; hydrogénation du mannose.

Propriétés d’usage :

  • Très peu hygroscopique (qui a tendance à absorber l’humidité de l’air) sous forme cristallisée, d’où son utilisation comme agent de saupoudrage dans les chewing-gums sans sucre ou comme stabilisant des confiseries sans sucre.
  • Utilisé comme inhibiteur de la cristallisation du sorbitol dans les gommes à mâcher. Autre emploi : excipient pour la fabrication des comprimés (pharmacie ou confiserie).
  • Bonne stabilité de la forme cristalline.
  • Le moins soluble des polyols, ce qui limite son utilisation.
  • Faible pouvoir sucrant.
  • Pas de sensation fraîcheur marquée malgré une chaleur de dissolution fortement négative, en raison d’une faible vitesse de dissolution.
  • Blanc et sans odeur.

 

Autorisé comme édulcorant mais aussi pour sa fonction de stabilisant, les autorités n’ont pas fixé de seuil maximal. A haute dose, il peut agir comme laxatif.

Tags: