Un certain nombre de publications scientifiques mettent en relation la consommation de boissons sucrées (ou même édulcorées) et le risque cardio-vasculaire. Mais ce sujet est encore en débat et concerne des niveaux de consommation particulièrement élevés ou des sujets en surpoids ou obèses. Au plan scientifique, le sucre en lui-même n’est pas considéré comme un facteur de risque cardio-vasculaire. Les risques plus élevés de maladies cardio-vasculaires associés à des consommations élevées de boissons sucrées reflètent sans doute également des styles de vie particuliers et peu favorables au bon état de santé.