L’idée reçue selon laquelle il existerait une possible addiction au sucre est évoquée régulièrement, car certains consommateurs développent un comportement mimant l’addiction vis-à-vis des produits sucrés. Des études scientifiques1 bien étayées ont démontré l’absence de lien entre sucre et addiction chez l’homme. Il est probable que les troubles du comportement alimentaire constatés chez certains et assimilés à une addiction aux aliments soit plutôt les conséquences de la « restriction cognitive ». Selon ce mécanisme aujourd’hui bien connu, ce n’est que lorsque les produits sont considérés comme interdits parce que « grossissants » que s’instaure cette relation pathologique. Dès que les interdits sont levés, ces aliments perdent leur caractère addictif.

 

1 BENTON D., 2010. The plausibility of sugar addiction and its role in obesity and eating disorders. Clinical Nutrition,Volume 29, Issue 3, 16 p.

 

Lire l’article : « Sucre et addiction »