Le sucre appartient à la famille des glucides, des nutriments que l’on trouve dans l’alimentation et qui fournissent à notre organisme l’énergie nécessaire à son bon fonctionnement.

Les glucides sont divisés en 2 catégories :
Les glucides simples, appelés également les « sucres », car ils ont une saveur sucrée. Ce sont des petites molécules, comme le glucose, le fructose, le lactose (composé de glucose et de galactose) et le saccharose (composé de glucose et de fructose). Seul le saccharose peut légalement être appelé « sucre » sans S. Ainsi, le morceau de sucre que l’on ajoute dans son café est du saccharose !
Les glucides complexes n’ont pas une saveur sucrée. Parmi eux, le plus répandu est l’amidon, une grosse molécule constituée de longues chaînes de glucose que l’on trouve, par exemple, dans les céréales, les pommes de terre et les lentilles.

Revenons aux glucides simples ou « sucres » avec un S : le lactose est naturellement présent dans les produits laitiers, tandis que le glucose, le fructose et le saccharose sont naturellement présents dans les fruits et les légumes. Par exemple, les bananes et les petits pois contiennent plus de saccharose que de glucose et de fructose, alors que les poires et les tomates contiennent principalement du glucose et du fructose.

Le glucose, le fructose et le saccharose sont, en effet, fabriqués dans les feuilles des plantes vertes grâce à la photosynthèse, un mécanisme naturel qui met en jeu l’énergie du soleil, l’eau du sol et le gaz carbonique de l’air (CO2). Ces sucres fournissent aux plantes l’énergie nécessaire pour qu’elles
puissent se développer.
Certaines peuvent en stocker d’importantes quantités : c’est le cas de la canne à sucre et de la betterave à sucre qui contiennent majoritairement du saccharose que l’on extrait grâce à différentes actions mécaniques. On le retrouve ensuite dans nos cuisines sous le nom de sucre roux de canne ou de sucre blanc de betterave.

Le glucose, le fructose et le saccharose peuvent également être ajoutés dans des produits sucrés, car ils ont de multiples propriétés : on parle alors de sucres ajoutés. On ajoute, par exemple, du saccharose dans les confitures pour la conservation et dans les glaces pour l’onctuosité.

Ainsi, contrairement aux idées reçues, les sucres ajoutés et les sucres naturellement présents ne sont pas différents, car ils sont tous produits de la même manière par les plantes. Pour une bonne alimentation, ce qui compte est surtout la juste quantité.

Source: CEDUS

Lien externe: www.youtube.com